Surmonter les obstacles de la communication chez les patientes atteintes d'un cancer du sein métastatique

La publication d'aujourd'hui est faite par Worldwide Breast Cancer , une organisation caritative fondée par Corrine Ellsworth Beaumont (MFA, PhD).

La compréhension du public pour le cancer du sein continue d'être limitée, mais plus encore s’agissant du cancer du sein métastatique. Une personne sur dix sera diagnostiquée pour un cancer du sein à un stade déjà avancé au moment du diagnostic et près des deux tiers développeront une métastase.

"Votre cancer s'est propagé"; quand une patiente reçoit un diagnostic de cancer du sein métastatique, elle est comme assommée. Après cette première discussion, les professionnels de la santé et les patientes admettent tous deux que la quantité d'information dont ils se rappellent par la suite est très limitée. Cela est dû 1) aux obstacles linguistiques, y compris la terminologie médicale, 2) le choc émotionnel [1] et 3) les contraintes de temps pour les échanges entre patientes et professionnels de santé.

L'impact des visuels dans la communication sur la santé

Les études sur l'utilisation des pictogrammes dans les communications entre patients et professionnels de santé montrent que 80% des personnes moyennement alphabétisées s’en rappelle [2] et 85% pour les populations faiblement alphabétisées [3] seulement 71% des patients peu alphabétisés en garde un souvenir précis quatre semaines plus tard. Sur la base de ces données, le Worldwide Breast Cancer a développé une autre aide à la communication visuelle: le «Toolkit Dandelion» utilisant la métaphore du pissenlit pour expliquer les différents stades de la maladie, les sous-type et les options thérapeutiques disponibles dans le cancer du sein métastatique.

Pouvoir répondre aux besoins non satisfaits des patientes atteintes d’un cancer du sein métastatique, qui font face à une morbidité élevée et améliorer leur qualité de vie sont des objectifs de la plus haute importance. Dans ce contexte, faciliter les relations patiente-médecin et la communication en ajoutant des outils visuels pour aider les échanges, cela peut aider à :

  1. Réduire le temps passé par les professionnels de la santé à répéter l'information aux patientes ;
  2. Aider les patientes peu alphabétisées à mieux s'engager dans leur prise en charge ;
  3. Permettre à toute l'équipe soignante de communiquer de manière cohérente avec la patiente tout au long du continuum de soins ;
  4. Améliorer l'observance de la patiente grâce à une meilleure compréhension ;
  5. Avoir un entourage familiale et amical mieux informé pour soutenir au mieux la patiente ;
  6. Aborder dès le début, les problèmes liés à la qualité de vie parallèlement aux options de thérapeutiques.

Avec la même puissance de communication que celle utilisée pour expliquer le cancer du sein avec l'image du citron, nous pensons maintenant que le Dandelion Toolkit peut aider les patientes et les équipes soignantes dans leur communication.

Plus d'informations sur les outils dans le cancer du sein métastatique disponibles pour les services de cancérologie en cliquer ici.



[1] (dans les situations sans enjeu vital, seuls 14% des patients se rappellent du détail de la discussion avec leur médecinpatients remembered just 14% of their conversations[1] with HCPs. Souvent, les patientes ayant un cancer du sein métastatique dissent d’après qu’on leur ait annoncé que leur cancer s’est propoagé, elles ne se souviennent pratiquement plus de rien.)

[2] Kessels, R.P.C. “Patients’ memory for medical information”, Journal of the Royal Society of Medicine. 2003. 96(5):219-222 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC539473/

[3] Houts, P.S., Witmer, J.T., Egeth, H.E., et al. “Using Pictographs to enhance recall of spoken medical instructions ll”.Patient Educ Couns, 2001. 43:231-42 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11384821   2008:https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10026551/