David A. Ricks, PDG du groupe Lilly, a rencontré hier le Premier Ministre Edouard Philippe

L'entretien accordé par le Premier ministre, Edouard Philippe, à David A. Ricks, le PDG du groupe Lilly, a permis de réaffirmer la place de la France pour le Groupe et de confirmer la prochaine mise en service d'une nouvelle ligne de production. David A. Ricks a souligné les atouts que sont en France la qualité de sa formation, de ses infrastructures et du dialogue entre les pouvoirs publics et l'industrie pharmaceutique.

A l’occasion de sa rencontre avec le Premier ministre Edouard Philippe, David. A Ricks, PDG du groupe pharmaceutique Lilly, a réaffirmé le rôle majeur de la France dans la stratégie du groupe et notamment son positionnement dans la production de biomédicaments. Il a également souligné l’attractivité de la France pour le groupe Lilly, en mettant en particulier en avant les atouts que sont en France la qualité de la formation, des infrastructures et du dialogue avec les pouvoirs publics. Il a confirmé la mise en service prochaine d'une nouvelle ligne de production, correspondant à un investissement direct de plus de 75 M€. Il a confirmé son intérêt à propos des réformes engagées pour renforcer la compétitivité des entreprises.

Figurant parmi les 15 premiers groupes pharmaceutiques mondiaux, Lilly est présent en France sur l’ensemble de la chaîne du médicament, de la recherche clinique à la production et à l’exportation avec plus de 2000 collaborateurs. Lilly célèbre cette année le 50ème anniversaire de son site de production alsacien (Fegersheim). Cette présence de longue date dans notre pays s’inscrit également dans une vision de long terme pour l’avenir : les investissements réalisés par Lilly dans l’hexagone ont ainsi été doublés pour être portés à plus de 290 millions d’euros sur la période 2013-2016. En termes de R&D, le Groupe a investi 32 millions d’euros en 2016 en France avec notamment près de 70 études cliniques sur le sol français.

Lilly France représente 7% des emplois dans les biotechnologies en France et 8% des exportations pharmaceutiques du pays.

"La politique d’investissement de Lilly s’inscrit dans une vision de long terme et s'appuie sur la continuité des politiques publiques en matière de médicaments, de développement industriel et de cadre budgétaire et légal. L’entretien avec le Premier ministre a permis de mettre en lumière les mesures prises pour la compétitivité des sites industriels français et la qualité du dialogue entre l'industrie pharmaceutique et les pouvoirs publics français. Signe du renforcement de notre engagement dans l'Hexagone, nous allons mettre en service prochainement une nouvelle ligne à très grande vitesse de production d’insulines sur le site de production français" a déclaré David A. Ricks qui s'est félicité.