/WP/wp-content/uploads/image1.jpg

Lilly et les neurosciences

Lilly : un engagement constant dans la recherche en neurosciences

Aujourd’hui se tiennent les 7èmes Rencontres Internationales de Recherche (RIR) sur le thème « Neurosciences et Psychiatrie ». L’objectif de cet évènement est de développer les partenariats public-privé en vue de stimuler et d’accélérer la recherche biomédicale, au bénéfice ultime des patients et de la société. Depuis sa création en 2009, les RIR sont devenues un rendez-vous incontournable entre chercheurs académiques français et Industries de Santé du monde entier. Cet évènement, organisé par l’Alliance pour la Recherche et l’Innovation des Industries de Santé (ARIIS) et l’Alliance pour les Sciences de la Vie et de la Santé (Aviesan), réunira une soixantaine d’équipes académiques françaises d’excellence et une vingtaine de laboratoires pharmaceutiques.

Depuis 140 ans, Lilly a fondé sa stratégie sur l'innovation pour découvrir, développer et fournir des médicaments de pointe qui aident à améliorer la vie des personnes atteintes de maladies dévastatrices. Que ce soit le fruit de notre propre recherche ou par le biais de partenariats, notre priorité est d’apporter à chaque patient le bon traitement au bon moment. Lilly est fière d'être un chef de file dans les partenariats public-privé car nous pensons que réunir des chercheurs d’horizons différents permet résoudre les défis auxquels la recherche biomédicale doit faire face mais également d’accélérer la découverte et le développement d’innovations. En complément du développement de nouveaux traitements qui répondent à des besoins réels et des recherches sur l'amélioration de la compréhension et la gestion de la maladie, Lilly s’engage tous les jours avec détermination dans l’information des patients et le soutien de leur entourage en apportant des recommandations sur les modalités de soins et la vie au quotidien.

Le thème des RIR de cette année nous tient particulièrement à cœur car il touche les neurosciences, un des domaines d’activité essentiels pour Lilly, qui a acquis une expertise de longue date dans la recherche sur les maladies neurodégénératives et psychiatriques. L’histoire de Lilly en neurosciences démarre dans les années 1920 avec la découverte et le développement du premier dérivé barbiturique. Par la suite, Lilly a concentré d’importants moyens aux maladies psychiatriques, ce qui a résulté en la découverte d’une molécule d’une nouvelle classe pharmacologique qui a révolutionné le traitement de la dépression. Quelques années plus tard, une autre contribution majeure a concerné la prise en charge des patients atteints de schizophrénie avec la mise à disposition d’un antipsychotique de nouvelle génération (antipsychotique atypique) disponible en plusieurs dosages et formes galéniques pour s’adapter aux besoins individuels des patients.

 

Les maladies neurodégénératives, une aire thérapeutique de première importance

La recherche en neurosciences chez Lilly s’articule autour de 3 axes principaux :

  • maladies neurodégénératives telles que la maladie d’Alzheimer et de Parkinson,
  • douleur et migraine
  • neuropsychiatrie

La maladie d’Alzheimer est la plus fréquente des maladies neurodégénératives, et la quatrième cause de décès en France. On estime qu’il y a près de 850 000 personnes souffrant de cette maladie dans notre pays.
Lilly est engagé depuis 28 ans dans la recherche sur la maladie d’Alzheimer, au sein de ses propres laboratoires et en collaboration avec d’autres acteurs publics ou privés de la recherche. Le pipeline de Lilly comprend sept molécules en développement clinique dans différents stades de la maladie d'Alzheimer ainsi que trois tests diagnostiques. Il existe des programmes ciblant la protéine bêta-amyloïde et la protéine TAU, dont on connaît le lien avec la maladie d’Alzheimer, ainsi que des radiotraceurs d’imagerie diagnostique par tomographie par émission de positrons (TEP) permettant aux chercheurs de visualiser les causes de certaines maladies neurodégénératives dans le cerveau de sujets vivants. En outre, des programmes de recherche sont en cours pour découvrir de nouveaux mécanismes d’action.
Bien qu’aucun traitement permettant d’éradiquer la maladie d’Alzheimer ne soit encore disponible, les équipes de Lilly ont acquis au cours des dernières décennies une meilleure compréhension de la maladie. Les efforts se poursuivent pour permettre de traiter ou ralentir la progression de cette maladie.

Dans ce domaine, l’innovation continue est essentielle. Le Colonel Eli Lilly déclarait en 1882 : « prenez ce que vous trouvez ici et améliorez-le sans cesse ». C’est cet engagement que Lilly met en œuvre au quotidien, afin de faire avancer continuellement la recherche sur les maladies neurologiques par des avancées progressives qui, au final, permettront d’obtenir des progrès de plus en plus satisfaisants.

 

FRCPR00303 - Novembre 2016 - @Lilly France - SAS au capital de 358511701€ - 609 849 153 RCS Nanterre - Tous droits de reproduction réservés.