La contrefaçon de médicaments : un fléau sanitaire et économique

La contrefaçon des médicaments est un enjeu majeur de santé publique et fait courir un risque important sur la santé des citoyens. Les conséquences économiques de cette contrefaçon sont  également importantes. Les résultats de l’étude menée par l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle (EUIPO) sont sans ambigüité : les médicaments issus de contrefaçons font perdre 10,2 milliards d'euros au secteur pharmaceutique chaque année à l'Europe.

Selon l’EUIPO, la perte pour la France est estimée à plus de 1,02 milliard d'euros par an, l'équivalent de 3% des ventes des ventes des laboratoires pharmaceutiques dans l'Hexagone. Cette perte a pour effet direct la destruction de 3 667 emplois chaque année en France, soit plus d’une fois et demie le nombre de nos collaborateurs répartis sur l’ensemble du territoire.

La sérialisation chez Lilly : tracer le médicament à l’unité pour plus de sûreté

Nous sommes convaincus que la sérialisation est la meilleure réponse à court terme à ce fléau.

La traçabilité du médicament au numéro de lot et à la date de péremption étant devenue un enjeu de santé publique, les nouvelles législations européennes et américaines introduisent des technologies complémentaires d’identification.

L’enjeu de la traçabilité est d’assurer la sécurité du patient par la lutte contre les circuits parallèles (la contrefaçon), le contrôle du flux du médicament sur toute la chaîne de distribution et la capacité de rappeler rapidement des lots en cas de nécessité.

La Direction européenne de la qualité du médicament et des soins (DEQM) impose l'entrée en vigueur de la sérialisation en 2017. Les emballages individuels de médicaments devront être munis d'un identifiant de médicament unique (UMI) qui permettra aux distributeurs, grossistes, pharmaciens et patients de vérifier l'authenticité d'un produit par le biais d'une base de données UMI sécurisée.

Concrètement, la sérialisation consiste en l’impression d’un numéro de série unique et aléatoire sur un support de type code barre 2D Datamatrix ou une identification par radio-fréquence.

Déploiement de la sérialisation à Fegersheim

Chaque emballage de médicament, chaque carton et chaque palette auront leur numéro de série unique au niveau du code barre 2D Datamatrix. Ce code sera imprimé directement sur les étuis. Pour cela, des modifications techniques importantes des lignes de conditionnement sont en cours de finalisation et permettront de mettre en place la sérialisation pour tous les pays livrés par le site en 2017.

Pour aller plus loin, consultez notre page dédiée qui donne des indications notamment pour se protéger de la contrefaçon.