Lilly s’engage dans la lutte contre les médicaments contrefaits

Chez Lilly, la sécurité des patients est au cœur de nos préoccupations : c’est la raison  pour laquelle nous avons mis en place toutes les mesures nécessaires pour protéger les patients contre la contrefaçon de médicaments. Les faux médicaments constituent un réel danger pour la santé et l’une des plus grandes menaces pour le développement de soins médicaux de qualité à travers le monde. Un patient  qui prend de l’insuline pour soigner  son diabète, ou des antidépresseurs pour soigner  sa dépression, doit pouvoir avoir toute confiance dans les médicaments qu’il trouve sur le marché.

 

Des progrès significatifs ont été réalisés récemment et pourraient limiter le volume de contrefaçons accessibles aux patients.

 

Début février 2014, la Fédération Internationale de Fabricants Pharmaceutiques et des Associations (IFPMA)[1] et le Fonds Global pour la lutte contre le SIDA, la Tuberculose et la Malaria, ont lancé un partenariat important pour lutter contre ce fléau. Pourquoi est-ce si important ? Parce que les contrefaçons peuvent être mortelles : le volume de contrefaçons entrant dans les chaines de distribution a augmenté de 30% dans certains des pays les plus pauvres du monde, principalement en Asie, en Afrique et en Amérique Latine, qui sont les régions ayant le plus besoin de médicaments contre des maladies mortelles comme la tuberculose ou la malaria. Un tiers des médicaments contre la malaria en Afrique est contrefait selon le Fonds Global.

 

Ce partenariat vient compléter la campagne Fight the Fakes, qui œuvre pour la prévention des dangers des médicaments contrefaits et leur impact sur notre société. Cette campagne donne la parole à ceux qui ont eu affaire à  de faux médicaments et recueille lestémoignages de ceux qui travaillent à mettre fin à cette menace pour la santé publique. Au nombre des partenaires de Fight the Fakes, on compte des professionnels de la santé, des organisations de lutte contre les maladies, des fondations, des institutions de financement internationales et des centres de recherche de l'industrie pharmaceutique. La diversité des partenaires est un des grands atouts de cette campagne. En 2014, Lilly a rejoint 29 autres grands laboratoires pharmaceutiques pour investir 4,5 millions d’euros surtrois ans avec INTERPOL pour renforcer la lutte contre la criminalité liée aux produits pharmaceutiques, y compris le développement et la distribution de faux médicaments.

 

 

Microsoft PowerPoint - VBB_Contrefacon journee mondiale_Version


[1] L’IFPMA représente des laboratoires pharmaceutiques de recherche et des associations à travers le monde.